Vous êtes ici Accueil > Actualités

L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE VETERINAIRE

L’Institut Malgache des VAccins VETérinaires (IMVAVET) :

A Madagascar, la fabrication des vaccins à usage vétérinaire remonte à 1905. En 1906, le Docteur Joseph CAROUGEAU a organisé la mise en place du premier laboratoire vétérinaire à l’Institut Pasteur de Tananarive. Par la suite, cette fonction a été dévolue au Laboratoire Central de l’Elevage édifié en 1955 et transformé en un Institut Malgache de VAccins VETérinaires (IMVAVET) en 1995.

C’est un Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial (EPIC), doté de la personnalité morale, de l’autonomie administrative et financière. Il a pour principale mission la recherche et la fabrication des produits biologiques dont il assure à la fois la conception et la commercialisation.

Cet Institut est le seul, jusqu’à présent, à fabriquer des vaccins destinés au cheptel national. Son statut d’EPIC est appelé à évoluer vers la forme de Société de droit privé pour répondre au principe du désengagement de l’Etat des activités de production.

Le Laboratoire des vaccins a su mettre à profit la coopération avec la France (1960-1974) et la République Fédérale d’Allemagne (1978-1995) pour se hisser à un niveau scientifique et technologique international. Il possède en effet un certain nombre d’atouts qui, s’ils étaient optimisés, lui permettrait de produire plus de doses et une gamme de vaccins élargie, de qualité et à moindre coût :

existence d’un bâtiment conçu à l’origine pour la production de vaccins (1650 m²) ;
un personnel de bonne qualité tant technique que professionnelle bénéficiant d’une longue expérience de la fabrication des vaccins et de l’épidémiologie vétérinaire.

Le marché des vaccins.

Jusqu’à fin 93, l’unité de production de vaccins du FoFiFa/DRZV produisait des vaccins dans le but de satisfaire les besoins de la Direction de l’Elevage (DEL), et les campagnes annuelles de vaccination étaient pratiquées gratuitement.

En janvier 1994, pour se conformer à la Politique d’Ajustement Structurel (PAS) dans le secteur Elevage, l’Etat a mis en vigueur le principe du recouvrement du coût des vaccins et des interventions faites soit par les vétérinaires privés, soit par les propres agents du Service Vétérinaire. En contrepartie, l’Institut est autorisé à vendre ses produits au-dessus du coût de revient afin de rentabiliser ses activités de recherche et de production. En outre, le marché des vaccins est ouvert à des clients autres que l’Administration.

Après une chute des demandes de l’ordre de 59 % en 1994 due à la mise en œuvre brutale de la vaccination payante, la création de l’I.M.VA.VET. en 1995 a permis une reprise du niveau des ventes (+37% par rapport à 1994), celui de 1996 et de 1997 s’annoncent également prometteur.

Néanmoins, on peut penser qu’au vu de l’importance de l’effectif du cheptel et l’évolution favorable de la mentalité des éleveurs ainsi que de l’environnement économique de l’élevage, ce marché est porteur de croissance pendant au moins une dizaine d’années en utilisant :

Une technologie bien avancée et bien maîtrisée (cultures en fermenteurs et utilisation de l’ultrafiltration pour la préparation des vaccins bactériens, recours aux cultures cellulaires en flacons roulants - roller pour les vaccins viraux) lui permettant de mettre à la disposition des éleveurs des produits de qualité. En particulier, les vaccins anti-suipestique (RAMJIVAX®) et le nouveau vaccin huileux anti-Teschen (SOVAXTESCHEN®) font la renommée de l’IMVAVET™.

Les réseaux de vétérinaires mandataires constituant l’antenne technique de l’Institut en milieu réel sont connectés au serveur informatique pour constiter la base de données en vaccino-surveillance à temps réel, via la technologie i-Hub.

Atouts de l’I.M.VA.VET.

  • Longue expérience en matière de recherche et production des vaccins vétérinaires, normes - Office International des Epizooties (O.I.E.) Laboratoire moderne dans le domaine de la Recherche et Production en vaccinologie.
  • Collaboration étroite avec les Vétérinaires praticiens privés dans toute l’île. L’Institut est fréquenté par la quasi-totalité des Docteurs Vétérinaires et des Techniciens Vétérinaires de Madagascar.
  • Utilisation des souches microbiennes locales pour la production d’autovaccin.
  • La marque IMVAVET™ et nos produits sont protégés au niveau de l’Office Malgache des Propriétés Industrielles (OMAPI).
  • Adaptation des types de conditionnement des vaccins selon les besoins réels des Paysans.
  • Possibilité d’élaboration des matériels didactiques (conception et réalisation des panneaux éducatifs, affichettes, dépliants etc.).
  • Coût des produits largement à la porté des différentes catégories d’Eleveurs.
  • Membre du Consortium des Laboratoires Agro-alimentaires de Madagascar (CLAM) depuis 2007, pour la mise en place de la norme ISO 17025.
  • Membre du Comité National de lutte contre la grippe aviaire à H5N1 (HPAI).
  • Premier utilisateur de la haute technologie HUB dans le domaine de la vaccino-surveillance animale à Madagascar.
  • Relation de travail avec le Laboratoire MIFROLAB du Pr. Böhnel à Göttingen en Allemagne, le PAN AFRICAN VETERINARY VACCINE CENTERPANVAC à Addis Abeba et le NVDAL de Bogor en Indonésie.
  • Etroite collaboration avec l’Organisation Sud Coréenne SAEMAUL UNDONG INTERNATIONAL pour le développement du monde rural.